Compteur de la dette (Nouveau)

Wallerand de SAINT JUST

Facebook fans 15 155 Fans 16 676 Followers

Dernière mise à jour : 13/12/2017 07:58:16

Wallerand de SAINT JUST a actuellement 15 155 fans (dont 84,74% en France (12 843 fans)) sur sa page Facebook et 16 676 followers sur Twitter.
Wallerand de SAINT JUST a obtenu -3 fans et +1 followers aujourd'hui.
Depuis 28 jours, Wallerand de SAINT JUST a obtenu +7 fans et +55 followers.
Ce qui fait une moyenne de +0,25 fans et +1,96 followers par jour.




Partager cette page sur Wallerand de SAINT JUST



Il y a ... commentaire(s) sur cette page à propos de Wallerand de SAINT JUST

Ajouter ou voir les commentaires
Dernières Actualités en rapport avec Wallerand de SAINT JUST
Fourni par Qwant
Dernières Vidéos en rapport avec Wallerand de SAINT JUST sur YouTube

Statistiques Facebook de Wallerand de SAINT JUST
La page de Wallerand de SAINT JUST comporte actuellement 15 155 fans. Cela a varié de -3 fans aujourd'hui et a varié de +7 fans sur les 28 derniers jours.

Progression des fans Facebook (Entre aujourd'hui et...)

J-1J-7J-14J-28Audience actuelle
-3-11-54+71 588 (10,48%)

Progression des derniers mois

décembre 2017novembre 2017
Fans Début Mois15 20115 011
Fans Fin Mois15 15515 201
Fans Prog.-46+190
Audience Moyenne9993 027
Audience Prog.-2 028+2 309
Statistiques Twitter de Wallerand de SAINT JUST
Le compte Twitter de Wallerand de SAINT JUST comporte actuellement 16 676 followers. Cela a varié de +1 followers aujourd'hui et de +55 sur les 28 derniers jours.

Progression des followers sur Twitter de Wallerand de SAINT JUST (Entre aujourd'hui et...)

J-1J-7J-14J-28
+1-9+1+55

Progression des derniers mois

décembre 2017novembre 2017
Followers Début Mois16 67416 533
Followers Fin Mois16 67616 674
Followers Prog.+2+141

Parti Politique

Front NationalFront National

Qui est Wallerand de SAINT JUST ?

Biographie sur Facebook

Né en 1950, originaire d’une famille implantée en Artois depuis longtemps, j’ai fait mes études chez les Jésuites à Amiens puis à la fac de droit à Paris. En 1974, je me suis marié, (j’ai 4 enfants, 6 petits-enfants) et je me suis inscrit au barreau de Paris.
Par tradition familiale, par sentiment de devoir envers mes descendants, j’ai toujours considéré qu’il était obligatoire de servir son pays. Il existe beaucoup de possibilités pour se consacrer à autre chose qu’au seul « travail-famille-loisirs ». Nous ne sommes pas officiellement en guerre, mais la vie, c’est un combat et nous devons combattre comme les gens d’armes cités par Jeanne d’Arc.

Donc je me suis engagé tôt en politique, j’ai été un militant catholique ayant extrêmement mal vécu l’application en France des réformes de Vatican 2, je les ai beaucoup combattues.

C’est en 1987 qu’il m’a été dit à moi et à la Tocnaye : «Fini de rire, vous allez rentrer au Front National». Donc tous les deux nous prenons notre carte et on va voir Le Pen, Mégret et on leur dit : «  Voilà nous serions d’accord pour militer ». Dans ces conditions, je suis candidat pour la première fois ici dans le 5e arrondissement de Paris en 1989. En 1990, Mégret me dit : «  Bon, vous voulez continuer, à Paris ce n’est pas tellement la peine, déjà, il faut que vous alliez en province, d’où êtes-vous ? » « Je suis artésien, je suis picard ». « Ah! La Picardie, ce n’est pas très loin, dans le département de l’Aisne, c’est porteur, mais c’est le désordre le plus total, ils s’engueulent à un tel point qu’on a été obligé de créer deux fédérations. On va vous y envoyer comme parachuté, devenir secrétaire départemental, vous allez réunir les fédérations et vous serez tête de liste en 1992 aux élections régionales, vous vous ferez élire ». Et c’est ce qui s’est passé, j’ai été vingt ans secrétaire départemental de l’Aisne, métier que j’ai beaucoup aimé, ingrat mais très intéressant. J’ai été élu deux fois conseiller municipal de Soissons, trois fois conseiller régional de Picardie. Nous avons eu des moments très intenses comme par exemple en 1998, lorsque nous avons élu Charles Baur (UDF) ; lui n’a pas démissionné et nous avons beaucoup travaillé toute une mandature.

Parallèlement, j’ai mené ma profession d’avocat mais en osmose avec le Front National : en 1998, ce fut le puputch de Bruno Mégret. Je me souviens qu’entre Noël et le jour de l’an, Marine m’a téléphoné en me disant : « Ils sont tous partis, viens nous aider ! ». Ils, c’étaient les avocats de l’époque du Front National, ils étaient partis chez Mégret. C’est à ce moment-là que je suis devenu l’avocat du Front National et de ses dirigeants. Je maniais surtout le droit pénal, le droit pénal de la presse, le droit de la liberté d’expression. Peu à peu, vu les besoins, je suis devenu un spécialiste reconnu dans ce domaine. J’ai eu énormément de procès de ce genre et de temps en temps des procès retentissants.

En même temps, entre 1993 et 1995, je me suis rendu souvent au Liban pour plaider en faveur du dernier chef des forces libanaises chrétiennes. J’ai rédigé une publication qui relate cette affaire, notamment l’accusation de meurtre de toute la famille Chamoun. Et je conduisais en même temps les municipales à Soissons en mai 1995 ! Ça a été très sportif, mais j’y suis parvenu.

Ensuite, du fait de mon expérience libanaise, j’ai été approché par les Serbes à la fin de la guerre civile yougoslave. Des Serbes m’ont demandé d’être leur avocat auprès du tribunal international de La Haye pour des crimes commis en ex-Yougoslavie. Ce fut une expérience assez extraordinaire mais qui m’a dégoûté définitivement de la procédure pénale anglo-saxonne et de la justice pénale internationale.

En 2007, je suis candidat dans le département de l’Aisne aux législatives, Le Pen est à nouveau candidat à la présidentielle, Sarkozy nous fait une concurrence formidable, pour le résultat que l’on connaît et ses conséquences délétères pour la France. Les législatives s’avèrent désastreuses pour nous, 300 candidats font moins de 5% et nous nous retrouvons avec une dette de 9 millions d’euros ! Pendant quatre ans le Front National souffre mort et passion, politiquement il est diminué. Financièrement, il est sur le fil du rasoir, il aurait pu sauter à tout moment. Pendant cette période terrible, peu de personnes portent à bout de bras le parti, ils s’appellent en réalité Jean-Marie Le Pen, Marine le Pen et votre serviteur. A trois, nous allons sauver le Front National et remonter la pente du gouffre financier.

En 2007 également, j’ai été nommé vice-président lors du congrès, nous avons dû lutter fin 2008 contre la dissidence de Carl Lang et j’ai été bombardé trésorier du Front National en 2009.
Après, Jean Marie Le Pen a dit : « On va devoir faire un congrès et je ne serai pas candidat à ma succession... » Et là ça a été un tremblement de terre parce qu’il s’était constamment présenté. Il était le seul candidat depuis toujours c’est-à-dire depuis 1972, il n’y avait jamais eu de prétendant contre lui. Donc, Marine Le Pen et Bruno Gollnisch ont été candidats et moi je suis entré totalement dans l’équipe de Marine pour cette campagne électorale interne. J’avais des liens anciens avec Marine mais je les ai beaucoup resserrés à ce moment-là. Cette campagne interne a été passionnante, Marine a gagné haut la main, ce que nous voulions. Elle a pris la tête du Front National et depuis nous volons de réussites en réussites. Moi, elle me correspond parfaitement et je suis heureux et fier en même temps. Fier d’avoir contribué par mon action à ce résultat et surtout qu’il perdure.
Marine se révèle dans la durée une présidente et une candidate formidable. Toutes les analyses du Front National se sont avérées exactes, les dangers n’ont fait que s’aggraver. Jean- Marie Le Pen a créé et développé pendant quarante ans un instrument considérable qui se nomme le « Front National ». Marine, elle, son apport personnel, ce qu’elle a voulu, c’est la professionnalisation. Quant aux idées, au programme et à la politique, plus que son père, elle nous apprend qu’un responsable politique, dans un mouvement politique quel qu’il soit, n’a qu’une seule mission à accomplir et il ne doit accomplir que cette seule mission : prendre à bras-le-corps les problèmes actuels de ses compatriotes et essayer de les résoudre. Voilà, je crois qu’en disant cela, j’ai tout dit, c’est-à-dire tout ce que ce responsable politique doit réaliser et en même temps tout ce qu’il ne doit pas réaliser : détecter les problèmes actuels et pas ceux du passé, même récent et surtout pas ses propres difficultés ou ses propres fantasmes ou ses propres désirs, non. C’est comme cela que l’on est efficace et qu’au surplus, on est heureux en politique et dans un mouvement politique.

En 2011, Marine m’a dit : « A Paris il n’y a plus personne, veux-tu t’en occuper ? » J’ai dit, ça y est ça recommence ! J’ai réfléchi puis j’ai accepté. Et je ne le regrette pas car je suis spécialement heureux à Paris. On me dit : « Mais vos résultats électoraux ? ». Oui c’est vrai en Picardie nous avons énormément d’électeurs mais peu de cadres, tandis qu’à Paris on a plein de cadres mais peu d’électeurs. Malgré une bonne campagne municipale, certains ont trouvé que les résultats n’étaient pas à la hauteur des espérances, mais, bon, ce n’est pas grave et nous envisageons maintenant une grande bataille, celle des régionales en décembre 2015 en Ile-de-France.
Pour les toutes prochaines années, il ne faut pas bouder son plaisir vu l’ampleur que prend le Front dans la vie politique française. Ma seule angoisse : allons-nous pouvoir faire face aux tâches qui nous attendent et ne pas trahir les espoirs inouïs placés en Marine Le Pen ? Je suis encore un peu tremblant face à notre expansion et je ne veux pas décevoir les Français qui nous rejoignent toujours plus nombreux. Nous avons longtemps subi les séquelles de la Seconde Guerre mondiale, celles de la guerre d’Algérie, le fait que nous soyons un pays de guerre civile, que nous ayons une bourgeoisie nombreuse et très lâche. Tout ceci a longtemps rendu notre tâche difficile aux yeux de nombreux citoyens... Aujourd’hui c’est derrière nous, ce passé n’impacte plus le vote des électeurs. A nous alors de nous montrer à la hauteur.


Description sur Wikipedia

Wallerand de Saint-Just d'Autingues dit Wallerand de Saint-Just, né le 6 juillet 1950 dans le 15e arrondissement de Paris, est un avocat et homme politique français.




Description de Facebook


A propos

Président du groupe d'élus Front National au Conseil régional d'Île-de-France et trésorier du Front National

Autres informations

Contact Postal : 165, Rue Jeanne d'Arc, Paris, France, 75013

Date de naissance et anniversaire

Jeudi 6 Juillet 1950 (67 ans)
Wallerand de SAINT JUST aura 68 ans dans 204 jours le Vendredi 6 Juillet 2018

Liens


Page Facebook de Wallerand de SAINT JUST

Site web de Wallerand de SAINT JUST

Twitter de Wallerand de SAINT JUST

Wikipedia de Wallerand de SAINT JUST

Vos Commentaires

(Merci de rester courtois et correct dans les commentaires de cette page. Si cela devient l'anarchie, la possibilité de mettre des commentaires sur cette page sera purement et simplement supprimée.)
Derniers posts de Wallerand de SAINT JUST
PHOTO - mardi 12 décembre 2017 12:23
Gilbert Collard (0 Partage(s) et 15 Like(s))
LIEN - mardi 12 décembre 2017 08:39
Macron interpelle Trump sur le climat et sa « responsabilité face à l'Histoire » (14 Partage(s) et 13 Like(s))

LIEN - mardi 12 décembre 2017 08:37
Valérie Pécresse réclame un plan Orsec pour les transports franciliens (5 Partage(s) et 19 Like(s))
PHOTO - lundi 11 décembre 2017 15:18
Groupe FN Île-de-France Bleu Marine (0 Partage(s) et 32 Like(s))

PHOTO - lundi 11 décembre 2017 09:32
Front National de Paris (0 Partage(s) et 55 Like(s))
LIEN - samedi 9 décembre 2017 22:57
Migrants à Paris : le sordide «trottoir des 40.000» (51 Partage(s) et 60 Like(s))




En direct du Blog de Politologue

  [30/11/2017] Nouvelle section : Les vidéos politiques
  [20/07/2017] Impot sur le revenu : Mise à jour avec les statistiques de 2016 !
  [19/06/2017] Législatives 2017 : 2ème tour, résultats par ville et par circonscription
  [12/06/2017] Législatives 2017 : Résultats par ville et par circonscription
  [08/06/2017] Résultats des élections Legislatives

Les dernières vidéos politiques



Les Compteurs

Compteurs au hasard

Tweets envoyés
Dette du Japon
Maquillage Emmanuel Macron
Dette de la Belgique

Minuteurs au hasard

Dernier essai nucléaire de la corée du nord
Élections Départementales 2021
Élections Municipales 2020
Élections Européennes 2019

Tous les classements disponibles

Statistiques et données