Macron à la reconquête ? Les questions SMS #cdanslair 01.01.2019



Description :
Debout, face à la caméra, Emmanuel Macron a présenté hier soir ses vœux aux Français depuis l’Élysée. Lors d’une allocution télévisée d’une quinzaine de minutes, le chef de l’État a évoqué "la colère" des Gilets jaunes et les "grands déchirements" que la France a connus ces dernières semaines. Une "leçon" à tirer de 2018, même s’il a souligné la nécessité d’assurer un "ordre républicain" face aux débordements d’une "foule haineuse" – une formulation qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes.

Pas d’excuses ni de mea culpa cette fois, Emmanuel Macron s’est montré ferme et déterminé à poursuivre le rythme de ses réformes. Il a également abordé plusieurs sujets qui seront développés dans les mois à venir, comme son projet européen, l’évolution des institutions ou encore la lettre qu’il adressera à tous les Français pour préciser les contours du grand débat national. Au fil de son discours, le président de la République a formulé trois vœux : un premier de "vérité", un second de "dignité" et un troisième "d'espoir" pour l’année qui vient de commencer. D’un ton assuré, il a affirmé être "au travail, déterminé à mener tous les combats présents et à venir". "Je crois en nous", a conclu Emmanuel Macron. Mais les Français croient-ils toujours en lui ?

Prête à décortiquer les paroles du chef de l’État, l’opposition politique n’a pas manqué de critiquer cette allocution très attendue. Sur Twitter, Marine Le Pen a dénoncé les paroles d’un "imposteur" et d’un "impudent professeur de morale". Une véhémence partagée par les députés de la France Insoumise et son leader Jean-Luc Mélenchon, qui a fustigé un "lunaire donneur de leçons". Du côté du PS, Olivier Faure a estimé que les vœux d’Emmanuel Macron n’étaient "pas à la hauteur" des inquiétudes ou des attentes des Français, et sont "sans rapport avec la crise que l'on vient de connaître". Pour Les Républicains, ce discours était "sans conviction et si loin de la réalité des Français". Seuls la majorité et les alliés de LREM ont soutenu le président de la République, comme le maire de Bordeaux Alain Juppé qui a salué une "excellente intervention dans la forme comme sur le fond".

Nouvelle année, nouvelles réformes. Le premier trimestre de 2019 s’annonce chargé pour le gouvernement qui doit s’attaquer à trois dossiers compliqués : l’assurance-chômage, la réforme constitutionnelle – qui a pour but de réviser les institutions du pays, en tenant compte des éventuelles modifications souhaitées par les Français, à l’instar du RIC plébiscité par les Gilets jaunes – et la réforme des retraites, qui prévoit de fusionner la quasi-totalité des régimes existants. Autre réforme à hauts risques, le prélèvement à la source est officiellement entré en vigueur aujourd’hui.

Face aux réticences de certains Français, aux difficultés d’application de ce mode d’imposition dans certaines entreprises et l’effet psychologique qu’il risque d’entraîner, l’Élysée poursuit ses efforts de pédagogie, "pour que la réforme se réalise dans les meilleures conditions".

Emmanuel Macron parviendra-t-il à tenir le cap de ses réformes en 2019 ? Que pense l’opposition politique de ce programme à venir ? Comment les Français accueilleront-ils les premières grandes réformes de la rentrée ?

Invités :
Christophe BARBIER - Éditorialiste à L’Express
Soazig QUÉMÉNER - Rédactrice en chef du service politique de Marianne
Cécile CORNUDET - Éditorialiste politique aux Echos
Édouard LECERF - Directeur général adjoint de BVA

Retrouvez-nous sur :
| Notre site : http://www.france5.fr/emissions/c-dan...
| Facebook : https://www.facebook.com/Cdanslairf5/
| Twitter : https://twitter.com/Cdanslair

Pas un événement important qui ne soit évoqué, expliqué et analysé dans C dans l’air. Tout au long de la semaine, les deux journalistes donnent les clés pour comprendre dans sa globalité un événement ou un sujet de première importance, en permettant aux téléspectateurs d'intervenir dans le débat ou de poser des questions par SMS ou Internet. Caroline Roux est aux commandes de l'émission du lundi au jeudi et Axel de Tarlé prend le relais le vendredi et le samedi.

Diffusion : tous les jours de la semaine à 17 h 45
Rediffusion : tous les jours de la semaine à 22 h 30

Format : 65 minutes
Présentation : Caroline Roux et Axel de Tarlé
Réalisation : Pascal Hendrick, Jean-François Verzele et Jacques Wehrlin
Production : France Télévisions/Maximal Productions

Tags : POLITIQUE, Macron, Chômage, retraite, LREM, économie, Giletsjaunes, RIC

Publié le 02/01/2019 10:01:26 sur la chaîne C dans l'air







En rapport avec cette vidéo :


Politologue sur les reseaux sociaux


Élections Européennes 2019 dans :

Aujourd'hui, jeudi 25 avril 2019, nous fêtons les Marc
Demain, nous fêterons les Alida

Prochains anniversaires
Marylise Lebranchu
72 ans C'est aujourd'hui ! Joyeux anniversaire Marylise Lebranchu !
Barbara Romagnan
45 ans C'est aujourd'hui ! Joyeux anniversaire Barbara Romagnan !
Brigitte Barèges
66 ans dans 6 jours


Cours des monnaies
Dernier cours du 24/04/2019
1€ = 
1,12$
0,87£
125,34¥
1,14F

Prix des carburantsPrix de l'essence

Les derniers tremblements de terreTremblements de terre du jour



Politologue.com© - Toutes les données affichées sur le site proviennent de Facebook et Twitter ainsi que de l'OpenData. Politologue.com n'est pas affilié à Facebook ou Twitter -
  -    -  0,06 sec
Hit-Parade des sites francophones