A la une

Thomas Guénolé (FI) : "Je conteste la notion d’essoufflement de la France insoumise."



Durée : 26:24
Description :
La France insoumise est en convention nationale ce week-end à Clermont-Ferrand. Quelle stratégie et quelle organisation pour le "mouvement gazeux"? Quelles alliances aussi mais aussi quelle vision de l'Europe? Thomas Guénolé, politologue et militant de la France insoumise, était l'invité de #LaMidinale.

Sur les relations de la France insoumise avec le PCF
« Avec le PCF, on a affaire à des gens qui essaient de nous saigner donc c’est difficile de signer quoique ce soit. »
« Il y a 2 ou 3% qui sont obtenus au niveau national par le PCF, c’est ça qu’ils pèsent. »
« C’est un problème de chantage électoral par le PCF. »
« Il y a un état d’esprit général à la France insoumise de ne pas mettre tout le monde dans le même sac au PCF. »
« Il y a une très grande différence entre les apparatchiks parisiens et la grande masse militante du Parti communiste. Et la grande majorité de la masse militante est déjà de notre côté, elle est pour l’unité. »

Sur les relations de la France insoumise avec le mouvement de Benoît Hamon et EELV
« On est nombreux à penser que, d’un strict point de vue des maths électorales de base, que si [Benoît Hamon] s’était désisté, on aurait été au second tour. »
« Il faudrait déjà que le mouvement de Benoît Hamon soit structuré pour pouvoir parler d’actions ensemble. »
« Les Verts, sauf redressement spectaculaire, c’est en train de devenir un astre mort. »

Sur l’identité de la France insoumise
« Je conteste le fait que la France insoumise soit considérée comme une formation de la gauche radicale. Elle est raisonnablement de gauche. »
« Nous sommes un parti populiste, populiste de gauche au sens de Chantal Mouffe. »
« L’écologie politique, maintenant, c’est la France insoumise. »

Sur l’Europe
« Il faut modifier un certain nombre de règles européennes et si on nous laisse le faire à l’échelle européenne, nous, on est pour. »
« Mais au minimum, qu’on nous laisse faire notre politique si on est élu. »
« On n’est pas chez Tsipras ici. »
« Le plan B, c’est arrêter unilatéralement un certain nombre de coopérations européennes quand elles nous empêchent de faire une autre politique. »
« Ce n’est pas les partisans de l’Europe contre les ennemis de l’Europe – ça, c’est un mensonge. »
« Nous, on défend l’Europe des peuples. Macron, il défend l’Europe des banques. »
« L’Union européenne n’est pas la réalisation de l’idéal européen de fraternité des peuples. »
« L’Union européenne, c’est un instrument de trahison de l’idéal européen. »

Sur la souveraineté nationale et la souveraineté populaire
« La souveraineté nationale, c’est le cadre d’expression de la souveraineté populaire. »
« Il n’y a pas de nation avant la République française. »
« La souveraineté nationale et la souveraineté populaire, en ce qui concerne la France, c’est la même chose. »
« Pourquoi ne peut-il pas y avoir de souveraineté européenne ? C’est qu’il n’y a pas un peuple européen. »
« Pacta sunt servanda, oui, tant qu’on est toujours dedans. »
« Quand le peuple souverain français décide qu’on doit faire autre chose, on fera autre chose. »

Sur le sentiment d’essoufflement de la France insoumise
« Je conteste la notion d’essoufflement de la France insoumise. »
« Comme les objectifs de la France insoumise sont maximalistes, au regard des objectifs proclamés, derrière, le bruit médiatique, ça donne échec, essoufflement… »
« Il n’y a toujours pas d’atteinte de nos objectifs qui est d’arrêter ce système et de le remplacer, mais je veux vous rappeler que, nous, il nous suffit de gagner une fois. »

Sur la stratégie de la France insoumise
« Il faut aller chercher les électeurs fâchés mais pas fachos. »
« Avant, il n’y avait pas de grande force proposant de renverser le système de façon positive. Maintenant, il y en a une, c’est la France insoumise. »
« Il y a toute une partie des électeurs de Hamon qui est venue chez nous parce que le discours général était un discours de pédagogie. »
« La différence entre la masse et le peuple, c’est quand la grande masse humaine devient collectivement consciente de son intérêt et prend son destin en main. »
Sur la structuration de la France insoumise
« Le but, c’est de stabiliser ce qui était parti comme un mouvement commando pour devenir un mouvement absolument gigantesque. »
« Il faut structurer tout ce bazar, sans le transformer en une caserne. »
« Il y a une cabine de pilotage mais il y a aussi une floraison d’initiatives de toutes sortes et en tout point. »

Sur l’avenir de la France insoumise
« Fréquemment, arrivent des évènements imprévisibles mais qui chamboulent tout. »
« Il faut être comme les scouts, il faut être toujours prêts. »
« Les ordonnances Macron, la tentative de les arrêter n’a pas marché, c’est vrai, mais un des scénarios possibles, improbable mais possible, c’était que ça se termine en grève générale. C’est pour ça qu’il ne faut jamais lâcher l’affaire. »

http://www.regards.fr

Tags : mélenchon, franceinsoumise, Hamon, M1717, Souverainisme, EELV, PCF, LaMidinale, midinale, regards, Jeanlucmélenchon, Insoumis, souveraineté, particommuniste, guénolé, ThomasGuénolé, BenooitHamon, ChantalMouffe, Mouffe, souveraineténationale, politologue

Publié le 24/11/2017 14:11:28 sur la chaîne Regards







En rapport avec cette vidéo :


Vidéos similaires (suite)

Politologue sur les reseaux sociaux


🌎 Population mondiale par pays (1960 à 2018)
Nouveau Les noms de famille en France
Statistiques économiques et sociales
Sur le blog Les chiffres étonnants du chômage
Aides à la presse

Élections Municipales 2020 dans :

Aujourd'hui, samedi 24 août 2019, nous fêtons les Barthélémy
Demain, nous fêterons les Clovis, Loïc, Louis, Ludivine, Ludovic, Marcien

Prochains anniversaires
Guillaume Peltier
43 ans dans 3 jours
François-Xavier Pénicaud
36 ans dans 3 jours
Fleur Pellerin
46 ans dans 5 jours

Derniers communiqués
SUPER-JOURNÉE UPR DANS LES LANDES
UPR - Union Populaire Républicaine (publié aujourd'hui à 14:38)
Brève - Le pur-sang ne connaît pas la crise
Lutte Ouvrière (publié hier à 20:16)
Mercosur : tirer la leçon pour le Ceta et le Jefta
La France insoumise (publié hier à 13:16)

Cours des monnaies
Dernier cours du 24/08/2019
1€ = 
1,11$
0,90£
117,79¥
1,09F

Prix des carburantsPrix de l'essence

Les derniers tremblements de terreTremblements de terre du jour



Politologue.com© - Toutes les données affichées sur le site proviennent de Facebook et Twitter ainsi que de l'OpenData. Politologue.com n'est pas affilié à Facebook ou Twitter -
  -    -  1,33 sec
Hit-Parade des sites francophones